ActualitésSports

Grenoble investit pour la pratique sportive de toutes et tous

Par 3 décembre 2021 Pas De Commentaires

Grenoble, labellisée Ville Active et Sportive, encourage la pratique sportive pour toutes et tous. Afin de renforcer l’offre d’équipements sportifs et les conditions d’accueil, de jeu et d’entrainement, la Ville de Grenoble a rénové et créé plusieurs équipements sur l’ensemble du territoire ces derniers mois pour permettre au plus grand nombre un accès facilité aux activités physiques et sportives. Tour d’horizon de l’ensemble des chantiers réalisés et à venir.

Au total, Grenoble compte 24 centres sportifs et gymnases, 23 terrains dont 10 stades, 70 terrains de proximité et 4 piscines municipales. La Ville a également implanté plusieurs équipements sportifs de proximité en accès libre sur l’espace public ces dernières années, comme des street workout au Clos d’Or et au parc Paul Mistral et un city stade à la Presqu’île.

En 2021, de nombreux équipements sportifs créés ou rénovés

 

À la Villeneuve, en parallèle de la reconstruction du collège Lucie Aubrac, deux terrains de sport de proximité ont été relocalisés et réhabilités. En particulier, le terrain multisports de la crique sud a été considérablement amélioré. Il permet une pratique libre du football prioritairement, mais peut être utilisé pour tous les jeux sportifs. Pour un meilleur confort, les abords ont été aménagés avec des assises et une fontaine à eau en proximité. Livré cet été, le terrain d’une surface de 40×20 mètres a bénéficié d’une reprise du sol, de la réalisation d’un béton de ragréage sur l’ensemble de la surface et de la mise en place d’un revêtement en gazon synthétique sablé avec de nouveaux tracés. Les clôtures existantes ont été modifiées avec l’ajout de nouvelles mini-cages transversales pour la pratique du football en 3 contre 3. Des filets pare-ballons ont été mis en place ainsi que des sas sur les entrées. Afin de sécuriser ce site, des barres anti-passages de scooters ont été installées. Le coût de cette réhabilitation s’est élevé à 61 500 €.
Au Parc Paul Mistral, plusieurs modules de skate ont été installés en septembre sur l’anneau de vitesse pour un coût de 38 500 €. Au Village Olympique, l’aire de fitness a été rénovée en juin avec des éléments de street workout pour un coût de 39 000 €.

De nombreux équipements sportifs couverts ou de plein air ont également été rénovés. La pelouse du terrain annexe du stade Lesdiguières a été remplacée par un synthétique avec remplissage naturel en liège coco et livré en septembre, pour un coût total de 850 000 € cofinancé par la Ville à hauteur de 200 000 € avec le FCG Rugby, le Département et la Région. Les éclairages des terrains de football et de rugby du stade Espagnac ont été changés pour un coût de 40 000 €.
Le terrain de softball/baseball du parc de l’île d’Amour a été rénové et livré en août pour un coût de 40 000 €. La piste d’athlétisme de Bachelard a été nettoyée en profondeur et des réparations diverses ont été effectuées pour un coût de 37 000 €.
La première tranche de rénovation des locaux du stade Villeneuve, siège de l’AJAV, a été livrée en janvier : environ 180 m², avec la création d’un bureau, de toilettes accessibles, d’une lingerie, d’une salle de réunion et d’un local de stockage pour un budget de 331 000 €.

Les travaux de performance énergétique au Gymnase Vallier ont été livrés en septembre : isolation centrale de traitement de l’air, luminaires, huisseries et accessibilité pour un coût de 620 000 €. Un nouveau praticable a également été installé pour la pratique de la gymnastique sportive des établissements scolaires et des clubs pour un budget de 30 000 €.
Au Centre sportif La Rampe, la phase 1 des travaux de l’ANRU ont été livrés en novembre, pour une première tranche de 1,6 million d’euros avec nouvelle entrée, la rénovation du pôle accueil, une mise en accessibilité partielle, l’amélioration du confort d’usage dans les salles d’activités. Les tatamis ont été remplacés pour 8 000 €.
Au Gymnase Daudet, la centrale de traitement de l’air a été remplacée, les vestiaires et les sanitaires ont été rendus accessibles pour un coût de 150 000 €.
À la Halle Clemenceau, des travaux sont en cours pour la mise en accessibilité des sanitaires, pour un coût de 140 000 €. Au centre sportif Hoche, la centrale de traitement de l’air et le chauffage des grandes salles du rez-de-chaussée pour la gymnastique et les sports de combat ont été remplacés pour 140 000 €.  Au centre sportif Reyniès Bayard un nouveau praticable a été installé ainsi qu’une zone d’échauffement de 75 m² pour 40 000 €. Au Gymnase Argouges, le sol de la salle C a été repris, ainsi que le traçage et le pare-ballons pour 40 000 €. Au centre sportif Chorier Berriat, l’installation spécifique escrime a été remplacée pour 18 000 €. Enfin le centre sportif Berthe de Boissieux a connu une transformation pour la pratique de gymnastique douce avec l’installation de tapis « puzzle » et le changement d’éclairage pour 11 000 €.

Les piscines municipales ont également fait l’objet de travaux

 

À la piscine des Dauphins, la palissade côté pelouse a été refaite pour 25 000 € et les plaques anti-bruit ont été changées pour 28 000 €. À la piscine du Clos d’Or, la centrale de traitement de l’air a été remplacée afin d’améliorer le confort thermique et hygrométrique du bâtiment,  ainsi que l’éclairage du bassin et des plages, remplacé par des LED pour un coût total de 540 000 €. À la Piscine Jean Bron, des voiles d’ombrage ont été installés pour 28 000 €. La reprise de l’étanchéité des terrasses et des gradins est en cours.

En 2022, d’autres travaux prévus

En 2022, les travaux continueront pour faciliter l’accès aux pratiques physiques et sportives dans de bonnes conditions. La toiture du centre sportif Cocat sera refaite pour un coût de 120 000 €. Deux vestiaires seront créés au Gymnase Europole, tandis que les travaux de la phase de l’ANRU prendront fin au centre sportif de La Rampe. Au stade Villeneuve, la deuxième tranche des travaux commencera au siège de l’AJAV avec l’extension de la salle de réunion et la réfection des vestiaires et sanitaires et du local de stockage.
Au stade Bachelard commencera la création d’un terrain de football à remplissage naturel en liège coco. La création de vestiaires est à l’étude. Le local principal du siège du FC2A sera rénové et un local de stockage sera créé.
Concernant les piscines, l’installation d’un système de billettique est prévue dans les piscines Dauphins, Bulle d’O et Jean Bron, ainsi que divers dans l’ensemble des équipements aquatiques pour 350 000 €.

 

 

 

 

x Logo: Shield Security
Ce Site Est Protégé Par
Shield Security