Conseil MunicipalVille Inclusive - Égalité des droits - Accessibilité

Grenoble lutte pour l’égalité femmes-hommes et renforce ses actions

L’égalité est au cœur du projet de Grenoble en commun. À l’occasion de la présentation du budget 2021, la Ville de Grenoble a réalisé un état des lieux de son action en faveur de l’égalité entre les hommes et les femmes, les genres et les sexualités. Retrouvez l’intégralité du Rapport sur ce lien.

Illustration issue du Rapport d’activité sur l’égalité Femmes-Hommes 2019-2020 de la Ville de Grenoble

 

Grenoble en commun s’est engagé pour poursuivre les efforts menés en faveur de l’égalité des genres. Depuis plusieurs années, l’action de la ville s’est déployée en tant qu’acteur public comme en tant qu’employeuse pour proposer à chaque habitant-e et chaque agent-e un cadre de vie libéré des inégalités. De l’enfance à l’âge adulte, différentes actions sont menées pour faire avancer ce sujet et permettre l’accès des femmes à tous les espaces de la ville.

La Ville de Grenoble comme actrice publique

Avant toute chose, les femmes sont sous-représentées dans l’espace public. Que ce soit leur présence effective dans nos rues, sur nos places et dans nos lieux publics, ou leur représentation dans la toponymie de nos villes, leur place est réduite à la portion congrue. Pour y remédier, la Ville a entamé une réflexion sur la dénomination de ses espaces publics pour les rendre plus inclusifs et mettre un terme à la surreprésentation des figures masculines. De plus, par le soutien et l’accompagnement de groupes de femmes, la Ville contribue par le biais des Maisons des habitant-es à l’émergence d’une parole féminine dans plusieurs quartiers, précurseure d’une rappropriation des espaces publics. Les MDH sont également un lieu privilégié de travail sur la déconstruction des stéréotypes, et notamment la place des pères.

Le sport est reconnu comme vecteur de confiance en soi et de bonne santé. Pourtant, la pratique sportive des jeunes filles s’interrompt trop souvent à l’adolescence faute de structures et d’accompagnement adapté. Grâce à des créneaux réservés, des entrainements spécifiques, un encadrement féminin, la Ville donne les moyens aux femmes et aux filles de la commune de ne pas abandonner leur pratique, et de conserver le plaisir d’une activité sportive individuelle ou partagée.

De même, une grande attention est portée à la participation des femmes dans la vie citoyenne de Grenoble. Dans chaque dispositif de participation, la parité est la règle, même lorsqu’elle n’est pas imposée par la loi. Parce que nous n’avons pas le temps de reporter l’égalité à demain, la Ville s’engage pour donner leur place aux citoyennes dans chacune de ses instances.

De plus, parce que les inégalités de genre frappent les femmes et les minorisé-es de genre dans tous les aspects de leur vie, nous développons nos actions sur de nouveaux terrains. Ainsi, la lutte contre les violences faites aux femmes  est un nouvel axe de travail que nous avons investi cette année. Avec le confinement et les couvre-feux, le besoin d’hébergements d’urgence est apparu encore plus criant. De nouvelles places ont ainsi été créées avec le CCAS de Grenoble, en lien constant avec les associations féministes. Au-delà du logement, la police municipale, et à terme tous les agent-es en lien avec le public, a été formée à l’accueil et à l’orientation des personnes victimes de violence, pour faciliter les démarches et la mise à l’abri des personnes en danger.

Par ailleurs, un travail sur la transidentité est mené afin d’accompagner au mieux les personnes dans leurs démarches. Si la loi reste restrictive sur de nombreux aspects, la Ville de Grenoble se veut facilitatrice dans les marges qui lui sont laissées. Cela passe notamment par la formation des agent-es et l’attention portée à la rapidité de traitement des procédures. De manière plus générale, c’est toute la communication institutionnelle de la Ville qui se veut inclusive et consciente de ces enjeux, pour que chacune et chacun trouve sa place face au service public.

La Ville de Grenoble comme employeuse

L’action de la municipalité pour l’égalité comporte un second volet. En tant qu’employeuse, Grenoble montre la voie en recherchant l’exemplarité dans la gestion du personnel municipal.

La question des inégalités professionnelles porte tout d’abord sur les écarts de rémunération. Ces écarts sont le fruit d’un cumul de facteurs : charge de la parentalité sur les mères, division genrée du travail, temps partiels, etc. Un effort est mené sur les recrutements, pour limiter les risques de discrimination à l’embauche, mais également sur les choix de profession des jeunes gens. Des stages de découverte des métiers dits genrés dans la fonction publique sont ainsi proposés à des groupes d’élèves mixtes pour déconstruire les préjugés et renforcer la mixité des filières.

En parallèle, l’articulation entre vie privée et vie professionnelle est facilitée par l’organisation du travail dans les services. Un guide de la parentalité a également été édité pour permettre aux agent-es d’être pleinement informé-es de leurs droits et des aménagements possibles pour permettre une plus juste répartition de la charge au sein des couples.

Enfin, la Ville agit contre les violences sexistes et sexuelles au travail en améliorant leur prise en charge. Pour protéger chacun-e des agent-es, une procédure spécifique a été mise en place et améliorée pour faciliter les recours. De même, un guide de l’égalité a été réalisé, qui récapitule la procédure et les personnes ressources pour faire face à ces situations.

Pour ses agent-es comme auprès des Grenoblois-es, la Ville se mobilise pour faire advenir une ville sans inégalités. Par la communication, par la formation des agent-es, par le soutien et la création d’espaces d’émancipation, Grenoble s’engage pleinement pour que chacune et chacun bénéficie d’une de vie libérée des discriminations.

Retrouvez toutes les actions de la semaine organisées par la Ville de Grenoble et ses partenaires.

 

 

 

 

x Logo: Shield Security
Ce Site Est Protégé Par
Shield Security